Drapeau Breton : la grande Histoire

La Bretagne se situant à l’extrême ouest de la France, est une péninsule vallonnée qui s’avance dans l’océan Atlantique. Elle possède une côte sauvage qui s’entend sur des kilomètres. On y retrouve non seulement des stations balnéaires comme la ville chic de Dinard, mais aussi la ville fortifiée de Saint-Malo, construite sur la Manche.

Il faut également relever que cette région possède son drapeau. Nous allons fondamentalement vous faire un grand guide du drapeau breton. Concrètement, nous allons vous faire découvrir la description et l’historique du drapeau breton, les anciens drapeaux bretons, l’hermine sur le drapeau breton, pourquoi il y a 11 hermines sur le drapeau breton, etc.

L'évolution du drapeau

En ce qui concerne les anciens drapeaux bretons, il faut relever qu’aucune source illustrée contemporaine ne permet de connaître les éventuels emblèmes utilisés par les rois et ducs bretons antérieurement au XI e siècle. Nous pouvons énumérer concrètement :

 

L’échiqueté de Dreux

Les écus et les bannières des princes bretons portent, pendant un siècle de 1213 à 1316, l’échiqueté de Dreux d’or et d’azur au franc-quartier d’hermine. Selon les représentations, c’est un drapeau qui est figuré avec ou sans bordure rouge.

Les armoiries de ce comté furent identiques à celles du duché, car le duc de Bretagne étant aussi comte de Richmond, du moins quand le roi d’Angleterre lui reconnaissait la jouissance de cet Honneur de Richmond (« fief de Richemont »).

 

La bannière d’hermine

Jean III abandonna en 1316 l’échiqueté de Dreux, quatre ans après son avènement, pour le semé de mouchetures d’hermine, dit en héraldique française « d’hermine plain ». Il faut relever que cette bannière sera utilisée jusqu’au XVI e siècle.

 

Le Kroaz Du (Croix noire)

Ce n’est qu’à partir du XV e siècle dans la documentation écrite comme dans l’iconographie que le drapeau à croix noire encore dénommé Kroaz du en breton a été attesté. Le Kroaz Du, illustrant le combat des Trente en 1351, apparaît sur une enluminure d’un manuscrit du XVe, des compilations de Cronicques et Ystores des Bretons. Abordons l’hermine sur le drapeau breton.

Description du drapeau actuel

Le drapeau breton est constitué de neuf bandes horizontales noires et blanches d’égales largeurs. Ces bandes sont disposées de façon alternative et d’un carton supérieur, côté mât, de couleur blanche parsemé d’une multitude de mouchetures d’hermine.

Selon trois rangées horizontales, la version la plus répandue du drapeau breton comprend onze mouchetures arrangées. Il faut noter que le nombre de mouchetures et leur forme ne sont pas fixés. Entre la hauteur et la largeur du drapeau, il existe un rapport qui est de 2:3.

Le drapeau breton, depuis le XX e siècle, est très habituellement utilisé pour représenter la Bretagne quand bien même elle est sans statut officiel. En effet, ce drapeau est utilisé qu’il s’agisse de l’entité historique, géographique et culturelle ou de la région administrative. Le drapeau est dénommé, en Breton, Blanc e Neirr en gallo, c’est-à-dire « Blanc et Noir » et Gwenn ha Du également orthographié Gwenn-ha-Du.

Morvan Marchal est un architecte et un militant dans le mouvement breton qui a créé le premier Gwenn ha Du entre 1923 et 1925. Il est utilisé dès les années 1920 par des cercles culturels et politiques bretons. Découvrons les anciens drapeaux bretons.

L'hermine sur le drapeau

hermine bretagne

D’entrée de jeu, il faut dire qu’il s’agisse de la province historique, ancien duché indépendant, ou bien de la région administrative, les mouchetures d’hermine représentent collectivement la Bretagne. Les neuf provinces historiques sont représentées par les neuf bandes. Découvrons-le pourquoi il y a 11 hermines sur le drapeau breton.

Le drapeau breton, encore dénommé « blanc et noir » est formé de 11 mouchetures d’hermine. Du haut par le bas, ces hermines sont disposées en ordre de 4-3-4. Selon la légende, le choix de cet animal comme signe particulier vient de sa bravoure face aux chasseurs pendant une expédition.

Les hermines du drapeau représentent pour certaines les armoires de la Bretagne. Pour d’autres, ce sont plutôt les ducs de la Bretagne que représentent les animaux de l’emblème. Il n’existe pas de version officielle concernant le nombre 11.

En revanche, des versions approchées prétendent qu’il désigne les saints de la région. En effet, les sept premiers pour le Tro Breizh et les quatre autres pour les saints secondaires.

L'emoji drapeau breton

Le 13 janvier, l’association emoji.bzh, avec le concours du Conseil régional de Bretagne, a lancé la campagne #EmojiBZH sur Twitter qui proposait aux utilisateurs d’utiliser le hashtag #EmojiBZH afin de convaincre le consortium Unicode d’adopter définitivement le drapeau breton emoji sur toutes les plateformes (réseaux sociaux, mobile, etc.).

En 4 semaines de campagne, 405 886 mentions #EmojiBZH ont été obtenues ! Un véritable succès qui a contribué à faire briller la Bretagne sur Twitter pendant 28 jours ! Le drapeau breton emoji est d’ailleurs devenu le 6ème sujet le plus évoqué au monde après 24 heures de campagne, avec de très nombreuses célébrités qui ont témoigné leur soutien et ont même obtenu un « like » du président français Emmanuel Macron.

Où acheter son drapeau breton ?

Tempête de l'Ouest

Tempête de l’Ouest est certainement le plus grand site de e-commerce sur les produits bretons, avec +4000 avis vérifiés.

Leur sélection de drapeaux est grande, et on y trouve par exemple un drapeau 150 x 90 cm à 9,90€.

Lien ici

Bzh Boutique

Plus petit mais bien noté également, ce site est situé à Douarnenez en Bretagne, c’est une boutique spécialisée en produits bretons.

Drapeau 150 x 100 cm à 35,00€.

Lien ici